Littérature en réseau : le rapport texte/image

Yo ! Bon on va faire semblant de rien. La nana revient ici après 300 ans normal, l’air de rien, PASSONS.

Depuis l’année dernière j’ai ma classe de CE1-CE2 en co-enseignement (quoi ? je ne vous l’avais pas dit ? Ah bah maintenant c’est bon du coup.) et je commence petit à petit à prendre mes marques avec les loulous.

Du coup, j’ai bien envie de vous partager un peu plus de ce que je fais dans ma classe (le cartable et plus le baluchon quoi…d’où le titre), en commençant par une petite séquence de littérature que j’ai eu l’occasion de tester cette année en P1 et qui à plutôt bien marché ! C’est une mise en réseau de plusieurs albums, autour du rapport texte/image. Pour créer ma séquence je me suis largement inspirée d’un ouvrage (top) de chez ACCES : Défi lire, mais aussi de quelques blogs sur le net dont principalement Dans ma trousse, il y a…. qui a réalisé un chouette parcours sur le même thème. Filez voir son travail !

La séquence est composée de l’étude de 3 albums de jeunesse en 2 séances chacun, suivi de plusieurs lectures offertes permettant de renforcer les différents types de rapport texte/image.

Nous avons donc commencé par La grenouille à grande bouche (les images et le textes sont redondantes), puis Mon chat le plus bête du monde (le texte et les images sont opposés) et enfin Crapaud (le texte et les images coopèrent). Puis j’ai lu plusieurs albums en lecture offerte : La tour Eiffel est amoureuse, La promesse et Cache-cache pétoche. J’avais prévu d’en lire bien plus, notamment Balthazar, Le secret (que j’ai finalement gardé pour l’évaluation), Toujours rien ? ou encore Ami-ami mais j’ai cruellement manqué de temps. Comme d’habitude.